Le nouveau logo de “Révolution et Libertés”

Le nouveau logo de Révolution et LibertésLe nouveau logo de Révolution et Libertés
Temps de lecture : 3 minutes

Le nouveau logo de “Révolution et Libertés” est officiellement mis en ligne et portera désormais les valeurs du “webzine”. Toutefois, il semble nécessaire d’expliquer la démarche, mais aussi son interprétation afin qu’aucune ambiguïté ne puisse émerger et dénaturer le travail réalisé durant plusieurs semaines.

La nécessité d’un logo pour représenter le “webzine”

Depuis décembre 2012, nous analysons l’actualité et nous avons couvert différents événements. Autant cela, ce fait une petite dizaine d’années que nous avons pignon sur rue. Or, l’année 2020 a entièrement bouleversé notre quotidien. Or, jusqu’à présent, nous étions dans une démarche clairement amateure. La transformation d’un blog vers un webzine soulignait la structuration vers une ambition plus élevée. Or, jusqu’à présent, nous étions dans une démarche clairement amateure. Pourtant, tout a basculé avec notre ambition de créer un “webzine” et une “communauté” autour de ce dernier. Or, le logo permet d’identifier rapidement le “webzine”. Il s’agit d’une certaine manière de la signature numérique de ce dernier.

La vision que nous voulions défendre pour l’année 2021 s’inscrivait dans une rupture assez franche de ce que nous avions pu produire les années précédentes. Le passage vers un modèle plus professionnel suivait une logique d’avoir notre propre charte graphique. Dès lors, nous avons lancé un appel comme l’on jette une bouteille à la mer avec un petit message à l’intérieur et nous avons été contactés par l’entreprise “VISU-ELLE“. À partir de ce moment-là, nous nous sommes lancés dans une aventure incroyable qui consistait à donner “une identité virtuelle” à notre webzine. Face à la seule offre dans laquelle nous avions reçu un devis. Face à la construction de notre projet et au vu de l’expérience réalisé sur d’autres projets, nous avons rapidement acté de faire entièrement confiance pour la construction de notre logo. 

La communication à l’heure du digital apparaît nécessaire et importante puisqu’elle permet de porter les valeurs d’une entreprise, d’une association, d’un projet ou même d’une idée. Or, la transformation que nous voulions opérer pour l’année 2021 se caractérisait par la nécessité d’améliorer nos différents moyens de diffusion, mais aussi de sécuriser le travail que nous avions réalisé jusque-là. 

Le choix des couleurs

Le projet que nous portons s’inscrit dans un ancrage très profond dans le communisme. Nous avons fait d’ailleurs le choix d’inscrire la phrase de Rosa Luxemburg comme devise de notre “webzine”. Ce n’est d’ailleurs point une anecdote, puisque cela permet d’ailleurs de renforcer notre ancrage dans le matérialisme et le rationalisme. De part cette nature, nous enracinons notre culture dans la question du processus dialectique concernant la raison et la notion même du scepticisme. Par ailleurs, nous soulignons les revendications d’une “République Sociale” comme elle l’a été sous la deuxième république qui mettait le drapeau tricolore au côté du drapeau rouge.

La question du rouge au sein de notre logo rappelait d’une part la question du drapeau des ouvriers, des luttes sociales et du progrès, mais aussi souligne la vision du “progrès” dans un monde qui devient de plus en plus obscurantiste. Le choix de l’insérer dans le marteau et la faucille permet de faire ressortir le rouge. Les luttes sociales s’inscrivent dans le champ de “la lutte des classes”. En effet, la bourgeoisie pousse toujours un peu plus loin “le rapport de force” vis-à-vis des prolétaires. Dans ce contexte, il s’agit de rappeler que nous sommes un “média d’opinion”. Malgré les différentes formes que prendre la lutte, nous nous rangeons du côté des opprimés.

Quant à la couleur noire, elle fait référence au départ au refus des défilés militaires des prussiens au sein de Paris. En effet, ce fut une manière pour les Parisiens de marquer leur désapprobation vis-à-vis de l’humiliation qu’ils subissent. Plus tard, ce drapeau sera repris comme le symbole de l’anarchisme. Or, l’anarchisme est le cousin du communisme, seul la stratégie différencie pour arriver à l’abolition de l’Etat. De ce fait, il y a une évocation claire au refus du militarisme, de l’état d’urgence permanent et par ailleurs le refus des lois liberticides et scélérates.

Le marteau et la faucille

Dans le cadre du webzine “Révolution et Libertés”, nous avons vocation à promouvoir par tous les moyens possibles la vision communiste. Nous l’avons souligné plus haut, nous avons fait le choix de Rosa Luxemburg pour notre emblème. Nous nous inscrivons dans le choix des spartakistes qui se termine dans le manifeste de cette façon : “socialisme ou barbarie”. Or, nous prenons conscience que nous prenons un angle clairement axé sur l’extrême-gauche et par ailleurs la sphère alternative.

Nous promouvons clairement une rupture franche avec le capitalisme, mais aussi, nous ne voulons pas d’une société où la “social-démocratie” se fixe un “programme minimum” adaptant seulement le capitalisme au travers d’un “keynésianisme de gauche”. Dès lors, le “marteau et la faucille” au sein de notre logo montrent également que nous n’avons aucune “honte” à nous revendiquer “communiste”. De ce fait, la mise en avant au sein de notre logo de l’emblème du communisme réside également dans une volonté que décrit le manifeste du Parti communiste : “un spectre hante l’Europe, le spectre du communisme”. Nous suivons les pas de Karl Marx et Engels.

0 0 vote
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments