Podcast n° 3 : L’Actualité en bref, le Fédéralisme, les vaccins, le coronavirus, etc.

Barricade Rue Saint-SebastienLe Fédéralisme Intégral de la Commune de Paris. Ici une photo postant sur la Barricade Rue Saint-Sebastien pendant la Commune de Paris
Temps de lecture : 2 minutes

Dans ce podcast, nous parlerons de l’avancement de l’association “les amis de Révolution et Libertés” (dont vous pouvez accéder à l’inscription et participer aux différents forums afin de dynamiser l’ensemble de la communauté et donner vos critiques sur les articles comme sur les dossiers), du nouveau format de la Newsletter (de payant à gratuit, de 8 pages à 4 pages), de la mise sur pied d’un magazine trimestriel (dont le format dépendra d’un ensemble de facteurs, mais nous essayerons d’atteindre les 24 pages sous format papier ou numérique, tout dépendra du Crowdfunding), de l’avancée du logo et en enfin du webzine, notamment des différents articles qui ont bien fonctionné ces deux dernières semaines :

Nous reviendrons également sur l’article de “Keny Arkana” puisque de nombreuses personnes ont toutefois soulevé leurs mécontentements en nous soulignant que nous faisions le jeu de la politique gouvernementale.

En effet, Keny Arkana nous a fait une jolie allusion :

Les esprits inquisiteurs aiment crier au complotisme pour discréditer. Comme si c’était criminel d’avoir sa propre…

Publiée par Keny Arkana sur Dimanche 21 mars 2021

Heureusement que nous ne sommes plus sous le temps de l’inquisition et la critique est le meilleur remède au débat démocratique. Nous ne disons pas que nous avons “la Science infuse”. Nous sommes des “libres-penseurs” et nous estimons avoir le “droit à la critique” peu importe le sujet ou la personne.

Toutefois, il faut tout de même avouer que nous avons clairement été débordés par le “tsunami” de commentaires qui n’a pas fait vraiment avancer les choses.

Nous estimons avoir le “droit à la critique” contre n’importe quelles personnalités publiques. Toutefois, ce que nous ne tolérons pas, c’est l’effet de meute. En effet, le raid de commentaires que nous avons subi rabaisse vraiment le débat, mais aussi la démocratie. 

Nous utiliserons sans cesse l’usage de la liberté d’expression contre n’importe quelle personnalité publique (notamment politique) tant que cela n’incite pas à la haine et tant cela fait progresser le débat tout comme la lutte contre le capitalisme, loin du “romantisme révolutionnaire”.

La question de garder “l’esprit critique” intervient à un moment précis où l’emballement réside dans le fait de garantir une vision cohérente par rapport à l’ensemble de nos travaux. 

Nous allons faire état également de l’avancée progressive de notre webzine en termes d’articles, et notamment du rattrapage du mois de janvier qui est atteint aujourd’hui. En effet, nous avons dépassé les 60 articles. Nous prenons de l’avance et nous allons pouvoir ralentir la cadence dans les prochains jours afin de mettre des articles mieux ficelés quitte à publier moins d’articles. En effet, la question de publier 20 articles dans le mois est peut-être un quota un peu élevé. Même si cela demande cinq articles dans la semaine. Nous allons certainement réviser à la baisse notre cadence afin de créer du contenu de meilleure qualité. En effet, nous voulons atteindre l’idéal et la perfection.

À l’occasion des 150 ans de la Commune de Paris, l’heure a sonné de remettre en marche, l’idéal d’un fédéralisme demeure présent. En effet, il se retrouve que le “projet fédéral” n’en n’a pas terminé avec les différentes commémorations qui ont lieu au cimetière du père Lachaise tout comme à la butte de Montmartre. Il existe d’une certaine manière, une volonté à rompre avec le jacobinisme. En effet, cette vision que nous nous faisons de la gouvernance tend manifestement à remettre en cause le “centralisme” afin de pousser toujours plus loin la décentralisation.

0 0 vote
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments