La vaccination chez les soignants

Photo by Hakan Nural on Unsplash
Temps de lecture : 2 minutes

Ils sont les premiers à être sur le front, mais nombre d’entre eux refuse la vaccination. Actuellement facultative, elle doit être obligatoire pour tous. En effet, la crise du Coronavirus laisse perplexe une communauté de soignants.

L’enjeu de la vaccination

La vaccination demeure un sujet préoccupant au sein de la population. Mais, ces dernières années à travers la montée au front du mouvement antivax, de nombreux soignants se laissent berner. Des collectifs comme “Réinfo COVID” tentent de créer une voix dissonante. De ce fait, la vaccination si elle n’est pas obligatoire, c’est-à-dire facultative, il y a un en jeu fondamental de bon sens derrière. Ainsi, les soignants qui peuvent être “porteur sain” peuvent transmettre le virus à des personnes plus fragile sur le plan physique ou ayant comorbidités importantes : diabète, insuffisance rénale, hypertension artérielle, etc. Dans le même temps, il y a une volonté d’en finir avec les mesures de restriction des “libertés individuelles”. De ce fait, la vaccination demeure le meilleur moyen pour que l’on puisse retrouver un semblant de vie normale.

Il semble nécessaire de rappeler que la vaccination permet d’une part de sauver des vies et d’autre part de sauver la sienne. En effet, la crise du coronavirus a brisé des milliers de familles et continue de briser des familles quotidiennement puisque le nombre de morts continue de s’accroître. Dans ce cadre, les soignants ont une lourde responsabilité en ce qu’il concerne la protection des personnes qu’ils soignent. Par ailleurs, il advient qu’il est absurde de constater que le vaccin ne soit pas obligatoire chez les soignants peu importe leurs fonctions. Ainsi, il advient d’une certaine manière que la situation devient de plus en plus critique en ce qu’il concerne les variants.

Pour une politique sanitaire efficace

Le problème majeur reste tout de même l’opacité et la multiplication des différents vaccins par les différents laboratoires. Pourtant, la vaccination demande une certaine transparence. Le travail réalisé par des collectifs comme les “vaxxeuses” permet également une vulgarisation scientifique. En effet, il semble nécessaire que les citoyens s’emparent de ce créneau sinon le mouvement antivax prendra l’ensemble de la place que peut offrir les réseaux sociaux. De ce fait, la pandémie majeure a permis de mettre devant le fait “accomplir” de l’efficacité du vaccin dans les pays qui sont en avance sur nous, notamment Israël.

Il semble nécessaire que le gouvernement aille plus loin dans sa politique sanitaire en imposant l’obligation du vaccin pour l’ensemble du personnel médical et paramédical. En cas de refus, ces derniers n’auraient pas la possibilité d’exercer leur profession puisqu’ils mettent et mettront en danger les différents patients.

0 0 vote
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments