Le lacrymogène et le point de godwin

Des CRS en train de charger des journalistes lors de la manifestation du 1er Mai 2016 sous les lacrymogènes

Sur Révolution et Libertés, il est souvent question de « nuages de lacrymogène » sans arrière-pensée. Le Lacrymogène est un gaz utilisé dans le Maintien de l’Ordre et la répression de manière régulière.

Read more « Le lacrymogène et le point de godwin »

Qui est Adeline Chenon Ramlat, soutien de Bachar Al-Assad ?

Adeline Chenon Ramlat a été exclue de la liste aux élections législatives de la sixième circonscription des Haut de Seine sous le porte-étendard de la « France Insoumise » en raison de ses positions sur les sujets internationaux, dont la Syrie.

Read more « Qui est Adeline Chenon Ramlat, soutien de Bachar Al-Assad ? »

Pour une Unité du Front de Gauche

resf_71_solidarite_30Au Front de Gauche, nous sommes tous des Républicains, chacun de nous souhaite la Sixième République et sortir du Capitalisme avec des méthodes plus ou moins différentes, chacun jugera ce qui est bon ou pas.

Beaucoup de personnes (dont je fais partie) ont mal pris la décision de Pierre Laurent, secrétaire national du Parti Communiste Français de rejoindre les socialistes au sein de la ville de Paris. Je me suis exprimé sur ce blog pour des listes autonomes, et mon souhait était de les répandre sur toute la France, mais cela ne s’est pas passé comme je voulais. J’ai un désaccord donc profond sur ce point et ce sujet-là. Je rejoins ainsi la position du Parti de Gauche et de Jean-Luc Mélenchon à ce niveau-là.

Pourtant, les élections sont une étape parmi tant d’autre dans la construction du processus du Front de Gauche. Le Front de Gauche, je le rappelle n’est pas un parti politique, c’est une fédération de parti politique, autrement chaque parti politique est autonome et la possibilité d’être libre de ces mouvements est donc garantie. Pourtant, la construction du Front de Gauche a été malmenée ces derniers temps par nombre de militants en s’attaquant au Parti Communiste Français et aux militants qui n’ont pas été d’accord la ligne de Pierre Laurent. Les différences logiques existent, nous faisons de la politique après tout, mais certains ont tenté de les matérialiser avec l’aide des médias financiers. En englobant tout le Parti Communiste Français, ils ont ni plus ni moins qu’encourager la division et surtout porter honteux préjugés sur les militants.

Les discussions ont continué au sein des militants. Ceux qui veulent construire l’avenir d’une opposition sérieuse en dépassant nos désaccords politiques travaillent.

Aussi, force et de constater que beaucoup pense qu’il n’y a que deux partis au sein du Front de Gauche, ce qui focalise un peu plus le débat sur ses deux constantes. Heureusement qu’il y en a d’autre comme « Ensemble » qui est la réunion des Alternatifs, de Convergences et Alternative, de la FASE, de la Gauche Anticapitaliste et d’une partie de Gauche Unitaire. Il ne doit y avoir aucun monopole de parole entre les différents partis politiques. La concentration de la parole nuit gravement à la diversité du Front de Gauche.

Le Front de Gauche est un avenir politique, il n’y a pas besoin d’aller sur les différents sites de partis de politiques pour le constater, un simple regard sur la gauchosphère permet de le constater.

Le choix est vite fait, c’est dans l’union que nous arriverons à faire du Front de Gauche un grand rassemblement de gauche et d’extrême gauche pour faire face à la politique d’austérité que mènent les gouvernements successifs. Les désaccords que nous pouvons avoir doivent rester en débat. La différence est ce qui fait notre richesse.

Je trouve cela regrettable que lors du discours de Pierre Laurent à propos de la marche pour la Révolution Fiscale, il est été hué par des militants de différents groupes ou partis politiques. Ce ne sont pas des manières de s’unir, c’est un mécanisme simple et utile pour nos adversaires.

Un matin, nous nous lèverons, et nous serions d’avoir fier d’avoir su rester uni dans les moments les plus difficiles. Nous faisons l’avenir et la construction de l’opposition de gauche. Si le Parti au gouvernement et tous les partis à droite n’ont pas d’avenir, car leur politique ne marche pas, le Front de Gauche, lui, est le rassemblement de l’espoir. Les partis similaires en Amérique Latine ont démontré que les politiques alternatives fonctionnent.

PLB

La VIème République doit arriver et vite !

6emeJe constate que la démocratie parlementaire française est en ruine. Les dits « républicains » sacrifient toujours un peu plus la Vème République devant l’Hôtel de la Finance. La République Française se rapproche toujours un peu plus de l’idéologie utilisée par le régime vichyste sous la Seconde Guerre Mondiale. L’état dans lequel nous sommes n’aspire qu’à une chose : rendre heureuse la finance.

Je sais que mes propos feront sauter plus d’une personne de leur siège ou qu’ils se diront que je suis pathétique. Et pourtant ces gens de drauche et droite ont oublié la définition de l’état au sens large. Un état comporte un peuple, un territoire et un pouvoir politique. Cette dernière a été réduite uniquement au pouvoir politique et au territoire. Il est malheureux de constater qu’en temps de crise, le peuple est radié de l’état et par extension de la République par les libéraux.

Au XXIème siècle, alors que nous sommes en crise depuis 1973, les libéraux de tout bord sont désormais près à tout et quelque soit le sacrifice humain pour satisfaire les intérêts de la finance comme on peut le constater en Grèce mais ce n’est qu’un début.

Au rythme de la progression de cette dernière, je suis certains qu’ils retireront Victor Schœlcher du Panthéon et que son œuvre au sein de la législation française sera abrogée. Il n’y a plus de limites actuelles pour les bénéfices des capitalistes et donc la main d’œuvre sera amenée tôt ou tard à l’esclavage réel pour garantir une croissance continue et cela sera bien pire encore.

La démocratie est un obstacle pour eux, je le conçois bien, c’est pour cela que JP Morgan l’a souligné dans un rapport en 2013. Par conséquent la démocratie est une arme importante que nous possédons entre nos mains.

Il est important de sortir dans un premier temps de la logique présidentialiste de notre République. Le Président de la République ne doit en aucun cas se voir attribué tous les pouvoirs. Le Président de la République doit avoir une fonction bien distincte de celle du Premier Ministre. C’est un élément essentiel. En ce moment, c’est cette organisation politique qui tue et assassine notre pays petit à petit et laisse le champ libre aux ennemis de la démocratie.

Ensuite, la Drauche et la droite sont responsables de leur bipartisme, et de la gangrène qui s’y crée. D’autant qu’il n’y a que peu de différences entre la Drauche et la droite, les personnes votent pour les mêmes politiques tous les 5 ans. Ils ont l’impression d’un changement, mais c’est bel et bien un mirage.

La politique professionnelle a exclu volontairement le peuple de toutes les instances décisionnaires, c’est-à-dire du pouvoir exécutif. Certes, il y a aujourd’hui 601 132 élus au sein de l’Hexagone. Mais dans tous les cas, ce ne sont pas les élections qui font la démocratie. Le peuple doit pouvoir prendre part aux débats législatifs et de l’exécutif au niveau national ou au niveau local, et que ces élus puissent avoir des mandats impératifs et révocables, c’est le minimum que la démocratie demande.

Les dits même « Républicains » ne peuvent désormais plus parler, puisque les seules qui ont encore l’amour pour la République sont à gauche et à l’extrême gauche. Je défends ces valeurs, mais à une condition que la société évolue vers une Sixième République.

Dans ces moments de souffrance générale, la volonté des libéraux continue d’exaspérer tout le monde, le fait de revenir au XIX n’est pas un progrès, c’est la paupérisation et l’aggravation de la crise du Capitalisme. La priorité est donc de protéger le citoyen face à la finance et face au libéralisme. La Réponse est dans la Constitution, puisqu’elle protège mieux le peuple que ses représentants qui sont à l’Assemblée Nationale ou Sénat. La Loi Constitutionnelle doit pouvoir mettre l’Homme au dessus de tout système financier et donc de mettre à mal le libéralisme.

La démocratie dont je suis partisan doit être la plus directe possible, en incorporant le plus possible le peuple. La VIème République doit arriver et vite dans ce processus démocratique!

PLB