Manuel Valls votera pour Emmanuel Macron

L’ancien Premier Ministre Manuel Valls a affirmé sur BFM-TV et RMC que « je voterai pour Emmanuel Macron« . Une étape de plus est franchie. Dans le fond, cela s’accorde parfaitement avec son idéologie libérale et son rejet du « socialisme ».

Read more « Manuel Valls votera pour Emmanuel Macron »

Benoît Hamon, vainqueur de la primaire du PS

Benoît Hamon sort vainqueur de la primaire du Parti Socialiste et des écologistes. Avec un score supérieur à 58 %, l’ancien ministre de l’Éducation nationale peut se prétendre comme le candidat du Parti Socialiste (dont le PRG, FD et UDE).

Read more « Benoît Hamon, vainqueur de la primaire du PS »

La primaire du PS fait flop

La primaire du « PS » ou son nom « la belle alliance populaire » se tenait aujourd’hui pour choisir les deux candidats qui y iront au second tour. La question du vote de la primaire n’a pas intéressé beaucoup de personnes, étant donné le bilan catastrophique du quinquennat.

Read more « La primaire du PS fait flop »

Derrière Bernard Cazeneuve, l’autoritarisme

Bernard Cazeneuve a été nommé à Matignon par le président de la République, suite à la démission de Manuel Valls pour se présenter à la primaire du Parti « socialiste ». Il s’agit de la deuxième fois qu’un ministre de l’Intérieur devient premier ministre, sous l’investiture Hollande.

Read more « Derrière Bernard Cazeneuve, l’autoritarisme »

François Hollande ne sera pas candidat

francois-hollande-sur-le-plateau-de-tf1-a-aubervilliers-le-6-novembre-2014-1_5145591La nouvelle est tombée, François Hollande ne se représentera pas à l’élection présidentielle du mois de mai. Les internautes sont partagés sur cette question et en particulier les partisans du gouvernement.

Read more « François Hollande ne sera pas candidat »

Jean-Vincent Placé et François de Rugy quittent #EELV, pour défendre le #PS et le #MEDEF

4739161_3_c5b8_francois-de-rugy-copresident-du-groupe_6036826e09ce1b7860c00fdcd23a1652

Le parti est entré dans une logique de division ces derniers temps. Une partie est favorable à un rapprochement du PS et de l’UDI et l’autre vers le Front de Gauche et le NPA. Cette distorsion a poussé Jean-Vincent Placé et François de Rugy à claquer la porte des Verts. En effet, les deux derniers souhaitaient une politique plus patronale afin de s’opposer de manière aux mouvements sociaux pour engager le pays dans un processus de révolution libérale. Les deux anciens écologistes ont choisi les réformes des marchés financiers comme nouvelle doctrine.

Loin de toutes dérives, il s’agit du rééquilibrage des forces politiques. Les personnes quittent les partis politiques en fonction de l’idéologie qu’il prône. La droitisation d’une partie d’EELV devenait une évidence au point de créer une fracture. L’opération visant à stabilisant le parti avec des constantes opposées devenait de plus en plus improbable. D’autant que le rapprochement de Jean-Vincent Placé avec l’UDI soulevait un débat de fond. En effet, l’ancien écologiste prône une économie de marché pour favoriser l’écologie. Autrement dit, il affirmait qu’il était possible de mettre en avant un capitalisme vert. De plus, dans le cadre des débats politiques, on se rend compte que ce dernier se droitisait au point de nuire au mouvement social. Dans son dernier livre, il posait la question « pourquoi pas moi ? » (son livre s’est vendu à moins de 300 exemplaires, il s’agit d’un véritable flop). Il souhaitait rejoindre le gouvernement du parti « dit » socialiste. Ce qui était impossible avec la politique du bureau d’EELV. Aujourd’hui, Jean-Vincent Placé fait des odes à Emmanuel Macron. Il prône une politique de mise en mouvement du libéralisme. Le sénateur affirme que les réformes présentées sont courageuses puisqu’elles vont débloquer une France restée trop longtemps statique. La vision de Jean Vincent Placé milite pour « fédérer un mouvement écologiste, réformateur, européen, mondialiste et qui assume l’économie de marché « . Ce discours n’est autre que celui du MEDEF et de l’IFRAP.

Jean-Vincent Placé affirmait clairement son côté « maurassien » dans une interview sur BFM-TV. Il est passé à une autre étape. Puisqu’il applique désormais son discours. Le réactionnaire dans sa xénophobie considère qu’EELV est devenu « le parti des Roms ». La rhétorique du « parti de l’étranger » est une citation de Charles Maurras pendant la collaboration du Régime de Vichy. Le théoricien du nationalisme intégral dans sa diatribe désignait les Juifs, les Franc-Maçons, les communistes et les Tziganes (la liste n’est pas exhaustive). Les mots ont un sens. La citation a été reprise par le CRIF. Cela soulève des questions. Comment une organisation représentant officiellement les Juifs peut publier des références antisémites ? Des réponses s’imposent.

Son collègue François de Rugy a fait de même, il a quitté le navire. Ce dernier ne se retrouvait plus dans la politique d’EELV. Invité sur la radio RMC, il a déclaré « Il faut choisir entre l’écologie et le gauchisme ». Celui qui soutient corps et âmes l’autorité de l’état et la casse des luttes sociales s’est enseveli sous une montagne de confusionnisme. Sa rhétorique suit la logique du réactionnaire de base.

Les deux élus sont atteints de paranoïa, puisqu’ils voient des gauchistes partout. L’ironie est qu’ils ne savent pas à quoi correspond le Gauchisme. Le terme « gauchiste » est souvent utilisé par les réactionnaires pour caractériser la Gauche, mais ces derniers ne savent pas que c’est Lénine lui-même qui l’a défini. Cela n’est guère étonnant.

Ainsi, les deux dissidents d’EELV vont-ils créer le « Mouvement pour un Capitalisme Vert » (MCV) ?

Immigration : Le Parti Socialiste épouse les thèses de l’extrême droite

CG-ljSqWoAMVEN0En France, le sujet de l’immigration connaît une véritable dérive, le Parti Socialiste n’y a pas échappé à la règle. En répondant ouvertement aux thèses d’extrême droite, le Parti fondé par Jean Jaurès et Jules Guesde reprend ainsi les idées de Raoul Vilain.

Read more « Immigration : Le Parti Socialiste épouse les thèses de l’extrême droite »

Après Macron I, Macron II

6023099

Les lois Hartz ont profondément bouleversé la société Allemande au point de créer une fracture au sein des travailleurs entrainant la fin du modèle allemand. La migration vers un modèle où le patronat maitrise l’ensemble des règles du jeu est voué à l’échec.

Read more « Après Macron I, Macron II »

Quand Laurence Parisot voulait Emmanuel Macron au MEDEF

macron-emmanuelPour ceux qui en doutait, le Ministre de l’Économie, de l’Industrie et du Numérique n’a visiblement pas les références de la gauche que nous. L’ancienne patronne du MEDEF, Laurence Parisot a fait une sortie concernant sa relation l’ancien banquier.

Read more « Quand Laurence Parisot voulait Emmanuel Macron au MEDEF »

Implosion de la Majorité, Article 49-3, motion de Censure

19-02-2015-16-51-50En France, nous assistons petit à petit au phénomène de la Pasokisation du Parti Socialiste et cela même dans le rang des députés. La majorité devient de plus en plus faible au fur et à mesure que le quinquennat se termine.

Read more « Implosion de la Majorité, Article 49-3, motion de Censure »