Charlie Hebdo souhaite une laïcité conservatrice

Charlie Hebdo dans son numéro n°1283 demande aux candidats de s’engager sur la laïcité en trois points différents : la non-modification de la loi de 1905, le refus du communautarisme et le délit de blasphème (abrogé en Janvier 2017).

Read more « Charlie Hebdo souhaite une laïcité conservatrice »

Le « Printemps Républicain »

1-_kQ8xIK89K7CdGTkcfOfaA

Dans cet article, je l’ai volontairement divisé en trois parties ce texte sur la laïcité. La première présente une critique superficiel, la seconde une critique dialectique, et la troisième, il s’agit d’un projet de loi pour adapter le principe de la laïcité au XXIème siècle, puisque le « Printemps Républicain » n’a qu’un projet médiatique et non projet de fond.

Read more « Le « Printemps Républicain » »

Waleed Al-Husseini, le nouveau gourou de la pseudo-laïcité

Waleed Al-Husseini de son vrai nom Walid Husayin se déclare comme un réfugié politique des territoires Palestiniens (on ne traitera pas du terrorisme au couteau, ni le conflit israélo-palestinien). Il vit actuellement en Ile-de-France avec un titre de séjour d’une durée de dix ans. Cet ancien poète a été emprisonné par les services secrets « Palestiniens ». 

Read more « Waleed Al-Husseini, le nouveau gourou de la pseudo-laïcité »

La laïcité réapparait dans le débat, une bonne raison d’approfondir ce sujet

loi-1905-1-pEncore une nouvelle fois, nous sommes confrontés au débat sur la laïcité alors que la loi portant sur la séparation des Églises et de l’État date du 9 décembre 1905 soit quasiment 110 ans,  et pourtant beaucoup de choses restent encore à faire.

Read more « La laïcité réapparait dans le débat, une bonne raison d’approfondir ce sujet »

La laïcité doit être redéfinie

commune_de_parisAujourd’hui, la laïcité est devenu un sujet sensible. Les mesures ont eu des conséquences sur les relations entre notre pays et les différents cultes ou religions qui y sont présents. C’est pour cela que je vais tenter de donner un point de vue.

La laïcité est un devoir de chacun, mais elle doit être rappelée, car petit à petit, il est donné une autre définition. En effet, la laïcité ne peut-être considéré comme une norme de discrimination visant à rejeter une religion ou un culte en particulier.

Aujourd’hui, le mot laïcité n’a plus la même notion que celle donnée par les révolutionnaires de la Commune de Paris en 1871 ou de celle de la loi de 1905. Il faut redonner la vraie définition, un vrai sens, pas au sens comme le voit tous les jours l’extrême droite.

Également, comme le cite si bien, nos camarades du blog « bataille socialiste »[1] sur le rapport entre la laïcité et la Commune de Paris, on constate que nous avons une approche très approximative.

La laïcité n’appartient pas à l’extrême-droite, ce n’est pas sa valeur, elle qui a toujours défendu l’Église au sein de la France et refuser une école publique sans intervention de l’Église. Les pamphlétaires réactionnaires d’aujourd’hui croient que la laïcité, consiste à réciter un discours marginalisant les musulmans, ils se trompent entièrement, mais ils trompent aussi les électeurs à travers des mensonges récurrents. Le populisme d’extrême-droite n’a jamais été une source de vérité ou de démonstration politique, mais la récupération des mots en leur donnant de nouveaux sens. Il s’agit de la création d’une langue parallèle. Le dictionnaire[2] est l’ennemi de ces personnes.

Un peu plus chaque jour, on nous répète un sens de la laïcité erronée, mais la laïcité a toujours été la neutralité des religions dans l’organisation de l’état. Nous ne parlons non pas de la voie publique, mais de l’administration et des éléments intégrant l’état. Il est de plus en plus important de combattre les réactionnaires pour leur faire tomber la vérité, c’est qu’ils ne sont pas partisans de la laïcité, mais encore plus, ils sont partisans de l’intervention des religions dans le fonctionnement de l’état. La forme est implicite.

Le faux-débat entre la Maire de Bollène pose encore une variable à la démonstration. Quand il s’agit de discours, ces personnes nous parlent de la laïcité, et nous font les plus grands éloges. Quand il s’agit de passer aux actes, ils refusent au nom de la religion. La laïcité, ce n’est pas quand on veut, c’est tous les jours, et cela, qu’elle que soit son idéologie et ses croyances.

La laïcité a été mise en place pour émanciper les masses face à l’oppression des clercs religieux.

Les écoles qui ont refusé d’incorporer la laïcité, aujourd’hui sont du ressort du privé.

Aussi, ce qui est totalement scandaleux, c’est de voir que tous les bâtiments construits avant 1905 sont à la charge de l’état au niveau de l’entretien. Ces dispositifs coûtent chers, non pas à être entretenu par la République Française. Il est important de sortir du domaine de l’état, l’ensemble des bâtiments religieux. L’entretien ne peut reste à la charge de l’état en ce qui concerne un lieu de culte, mais les fidèles eux-mêmes. Aussi, cela les permet de se responsabiliser et d’établir enfin une vraie égalité entre toutes les religions par rapport au regard de l’état.

La vision de l’égalité des personnes vis-à-vis de l’état est aussi, un principe important qu’il faille sans cesse rappeler toujours un peu plus. Les églises qui sont démolies, ne sont pas à mettre sur le dos de l’état, mais des fidèles qui par leur radinerie regardent toujours un peu plus ces bâtiments se détruire allant jusqu’à mettre en danger les personnes. L’inaction des personnes en devient la responsabilité primordiale. Qu’ils pleurent, qu’ils pleurent, ils pleureront plus tard de leurs inactions.

Il est nécessaire que tous les bâtiments religieux soient du ressort du privé. Il est grand temps de mettre toutes les religions sur un pied d’égalité. La devise de la République Française comporte tout de même mot « égalité », l’égalitarisme souvent combattu montre une vision antirépublicaine. La différence est un fait, l’inégalité est un autre fait. Avoir des différences cela est normal, avoir des inégalités cela est honteux.

Il est important de mettre les croyants et les organisations religieuses face à leur devoir, face à leur conscience. Le devoir, c’est d’assumer que l’état ne doit pas intervenir dans la rénovation d’un bâtiment et l’entretien. Les Hommes peuvent faire des choses, mais il faut le faire avant de parler.

 La Gauche est auprès de ceux qui ont construit une société d’égalité et de droit pour les citoyens peu importent qu’ils soient.


[1] https://bataillesocialiste.wordpress.com/documents-historiques/1932-la-commune-et-la-laicite/

[2] « Conception et organisation de la société fondée sur la séparation de l’Église et de l’État et qui exclut les Églises de l’exercice de tout pouvoir politique ou administratif, et, en particulier, de l’organisation de l’enseignement. (Le principe de la laïcité de l’État est posé par l’article 2 de la Constitution française de 1958.). Caractère de ce qui est laïque, indépendant des conceptions religieuses ou partisanes : La laïcité de l’enseignement. », Larousse, 2013.