La jungle

En octobre 1904, Upton Sinclair — journaliste, au cœur ancré bien à gauche — s’introduit incognito dans les abattoirs de Chicago afin de dénoncer la misère ouvrière et l’exploitation des immigré·e·s qui y règnent. Son roman — La jungle, paru en 1906 — est un véritable témoignage des méthodes véreuses des trusts de la viande en matière de management, de rentabilité, de sécurité, de normes sanitaires et de mépris social. Il y révèle également l’inertie — voire la complicité — de la classe politique, les souffrances et tortures infligées aux animaux et l’hygiène plus que douteuse du produit fini : la viande. À sa sortie, le livre fait scandale. Les lecteur·rice·s sont tellement horrifiés par l’insalubrité décrite au fil des pages, que le président Théodore Roosevelt diligente une commission d’enquête sur les lieux. Cette dernière confirmera en grande partie celle précédemment menée par Upton Sinclair et conduira à l’adoption de la Loi sur l’inspection des viandes et de celle sur la qualité des aliments et des médicaments.

Read more

C’est pour ton bien — Racines de la violence dans l’éducation de l’enfant

Initialement paru en 1985, en France, cet essai limpide, et compréhensible par le plus grand nombre, s’interroge sur les conséquences perverses de la « pédagogie noire ». Ce que l’autrice qualifie de « pédagogie noire », c’est cette éducation violente — et supposée bienveillante —, perpétuée depuis la nuit des temps, qui ne laisse aucune chance à l’enfant de faire valoir ses propres intérêts, de développer en toute liberté sa personnalité, son individualité.

Read more