L’allocution d’Emmanuel Macron est du pipeau

Le président de la République a fait une allocution à la suite du mouvement des gilets jaunes et des émeutes qui s’en sont suivis. Pourtant, les mesures qu’il a ordonnées poursuivent sa politique néolibérale.

Read more « L’allocution d’Emmanuel Macron est du pipeau »

Pas de coup de pouce sur le SMIC pour l’année 2019

Le SMIC sera revalorisé à hauteur de 1,24% au 1er janvier 2019. Il s’agit du montant légal alors que l’inflation pour 2019 est de 1.7%. Autant dire que les salariés perdront du pouvoir d’achat.

Read more « Pas de coup de pouce sur le SMIC pour l’année 2019 »

Les gilets jaunes : un remake des bonnets rouges

Le mouvement des « gilets jaunes » s’est enraciné progressivement dans l’Hexagone. Sous fond de grogne social et fiscal, on peut dire que ce mouvement est très disparate. Ce phénomène ressemble aux « bonnets rouges« .

Read more « Les gilets jaunes : un remake des bonnets rouges »

L’incroyable « plus-value » du Muriel Pénicaud

Le macronisme porte toutes les stigmates du « hollandisme » associé au « fillonisme ». Le gouvernement vole au secours de l’ancien DRH de Danone. Cette dernière s’est enrichie de plus d’1 million d’euros sur le dos des salariés.

Read more « L’incroyable « plus-value » du Muriel Pénicaud »

La CFDT est prête à signer le projet de Loi Travail

CFDT MEDEFLa #LoiTravail divise de plus en plus la population. La pétition #LoiTravailNonMerci stagne actuellement à 1.25 Millions de personnes, un record absolu en matière de pétition.

Read more « La CFDT est prête à signer le projet de Loi Travail »

La loi travail et le XIXème siècle : les deux faces d’une même pièce

v0yI_lBU_-EfKyjMgmax3wXzzEs@500x327
Le travail du XXIème siècle

Le magazine Le Point considère le pluralisme politique comme « des dinosaures », les personnes opposées au libéralisme. De ce fait, le magazine argumente que l’esprit de carrière intéresse uniquement les personnes opposées à la loi.

Read more « La loi travail et le XIXème siècle : les deux faces d’une même pièce »

Le dialogue social ou le compromis de classe

babouse-juridixLe discours du dialogue social est devenu un des refrains phares de la majorité patronale. À chaque conflit entre exploiteurs et exploités, le gouvernement s’offusque de la complexité du fameux dialogue.

Read more « Le dialogue social ou le compromis de classe »

Jean-Vincent Placé et François de Rugy quittent #EELV, pour défendre le #PS et le #MEDEF

4739161_3_c5b8_francois-de-rugy-copresident-du-groupe_6036826e09ce1b7860c00fdcd23a1652

Le parti est entré dans une logique de division ces derniers temps. Une partie est favorable à un rapprochement du PS et de l’UDI et l’autre vers le Front de Gauche et le NPA. Cette distorsion a poussé Jean-Vincent Placé et François de Rugy à claquer la porte des Verts. En effet, les deux derniers souhaitaient une politique plus patronale afin de s’opposer de manière aux mouvements sociaux pour engager le pays dans un processus de révolution libérale. Les deux anciens écologistes ont choisi les réformes des marchés financiers comme nouvelle doctrine.

Loin de toutes dérives, il s’agit du rééquilibrage des forces politiques. Les personnes quittent les partis politiques en fonction de l’idéologie qu’il prône. La droitisation d’une partie d’EELV devenait une évidence au point de créer une fracture. L’opération visant à stabilisant le parti avec des constantes opposées devenait de plus en plus improbable. D’autant que le rapprochement de Jean-Vincent Placé avec l’UDI soulevait un débat de fond. En effet, l’ancien écologiste prône une économie de marché pour favoriser l’écologie. Autrement dit, il affirmait qu’il était possible de mettre en avant un capitalisme vert. De plus, dans le cadre des débats politiques, on se rend compte que ce dernier se droitisait au point de nuire au mouvement social. Dans son dernier livre, il posait la question « pourquoi pas moi ? » (son livre s’est vendu à moins de 300 exemplaires, il s’agit d’un véritable flop). Il souhaitait rejoindre le gouvernement du parti « dit » socialiste. Ce qui était impossible avec la politique du bureau d’EELV. Aujourd’hui, Jean-Vincent Placé fait des odes à Emmanuel Macron. Il prône une politique de mise en mouvement du libéralisme. Le sénateur affirme que les réformes présentées sont courageuses puisqu’elles vont débloquer une France restée trop longtemps statique. La vision de Jean Vincent Placé milite pour « fédérer un mouvement écologiste, réformateur, européen, mondialiste et qui assume l’économie de marché « . Ce discours n’est autre que celui du MEDEF et de l’IFRAP.

Jean-Vincent Placé affirmait clairement son côté « maurassien » dans une interview sur BFM-TV. Il est passé à une autre étape. Puisqu’il applique désormais son discours. Le réactionnaire dans sa xénophobie considère qu’EELV est devenu « le parti des Roms ». La rhétorique du « parti de l’étranger » est une citation de Charles Maurras pendant la collaboration du Régime de Vichy. Le théoricien du nationalisme intégral dans sa diatribe désignait les Juifs, les Franc-Maçons, les communistes et les Tziganes (la liste n’est pas exhaustive). Les mots ont un sens. La citation a été reprise par le CRIF. Cela soulève des questions. Comment une organisation représentant officiellement les Juifs peut publier des références antisémites ? Des réponses s’imposent.

Son collègue François de Rugy a fait de même, il a quitté le navire. Ce dernier ne se retrouvait plus dans la politique d’EELV. Invité sur la radio RMC, il a déclaré « Il faut choisir entre l’écologie et le gauchisme ». Celui qui soutient corps et âmes l’autorité de l’état et la casse des luttes sociales s’est enseveli sous une montagne de confusionnisme. Sa rhétorique suit la logique du réactionnaire de base.

Les deux élus sont atteints de paranoïa, puisqu’ils voient des gauchistes partout. L’ironie est qu’ils ne savent pas à quoi correspond le Gauchisme. Le terme « gauchiste » est souvent utilisé par les réactionnaires pour caractériser la Gauche, mais ces derniers ne savent pas que c’est Lénine lui-même qui l’a défini. Cela n’est guère étonnant.

Ainsi, les deux dissidents d’EELV vont-ils créer le « Mouvement pour un Capitalisme Vert » (MCV) ?

La crise de la dette vue par The Economist

20150516_ldp001Le magazine néolibéral The Economist a fait sa « une » avec un dessin inscrit « tax-free debt » que l’on pourrait traduire par « libre de toute dette fiscale » et titrant ainsi sa « une » : « the great distortion, a dangerous flaw at the hear of the world économy » que l’on traduit par « la grande distorsion : une faille dangereuse au cœur de l’économie mondiale ». Read more « La crise de la dette vue par The Economist »

La crise arrive

CAC40, source : La Tribune
CAC40, source : La Tribune

En six jours, le principal indice boursier français a perdu près de 8% de sa valeur même si elle connaît des bonds temporaires sur de très courte période, symbole d’une crise.

Read more « La crise arrive »