Croire en l’écologie pour faire la révolution.

Le débat actuel au sein de notre société portant sur l’écologie apparaît comme primordial pour l’avenir de la biodiversité à savoir la faune et la flore, mais aussi pour la survie de l’Humanité. De ce fait, le changement de paradigme notamment vis-à-vis du capitalisme néolibéral intervient dans le cadre du réchauffement climatique. Ainsi, le croisement entre le socialisme à tendance libéral et l’écologisme apparaît comme la dernière roue de secours face au mastodonte de la dérégulation du climat.

Read more

Ecologie et Marxisme

marxisme-comme-mythologie.jpg

Certaines personnes situées dans les sphères gauchisantes ont pris à cœur de combattre l’écologie sous le prétexte qu’il s’agit d’un mouvement réactionnaire et conservateur. Dans le fond, il s’agit surtout de remettre en cause la pensée de Karl Marx et du Marxisme.

Read more

Jean-Vincent Placé et François de Rugy quittent #EELV, pour défendre le #PS et le #MEDEF

Le parti est entré dans une logique de division ces derniers temps. Une partie est favorable à un rapprochement du PS et de l’UDI et l’autre vers le Front de Gauche et le NPA. Cette distorsion a poussé Jean-Vincent Placé et François de Rugy à claquer la porte des Verts. En effet, les deux derniers souhaitaient … Read more

Le journal “la décroissance” s’en mêle les pinceaux !

Je n’ai pas l’habitude de faire un article sur ce journal, et pourtant ce dernier m’a légèrement contrarié. Je pense que cet article suit un raisonnement particulièrement dangereux surtout en période de crise où l’extrême droite reprend ce raisonnement pour y intégrer la xénophobie et l’identité. La question de la décroissance prend de l’ampleur dans … Read more

Jean-Vincent Placé : un pion de l’écologie réactionnaire

11144978_10206609028848597_3347475691568697664_nJean-Vincent Placé est encore dans un de mes articles, il ne s’agit pas loin s’en faut de remettre à jour l’image de Jean-Vincent Placé, celle d’un réactionnaire tendance maurassienne. Charles Maurras a fondé l’Action Française et s’est rallié au Pétainisme pendant la Seconde Guerre Mondiale.

Le sénateur donne donc une interview le 6 juillet 2012 dans le magazine d’extrême-droite : valeurs actuelles, sans que cela puisse ne pas choquer grand monde.

Il est plus difficile de s’intégrer pour les pauvres que pour les plus favorisés. Le monarchiste Rivarol disait : « Quand les peuples cessent d’estimer, ils cessent d’obéir. » Quand un jeune a son avenir bouché, qu’il se sent en permanence discriminé, il faut vraiment avoir l’amour de la France chevillé au corps pour passer outre les humiliations quotidiennes.

Ou encore, il considère son parti infesté de la génération de mai 68 :

plus écologiste que nombre de militants de la génération issue du gauchisme post-soixante- huitard

Cette vision réactionnaire de l’évènement de “mai 68” témoigne du choc perçu par la bourgeoisie dans sa seconde phase : les grèves des usines (bien moins connu). C’est la peur de voir se renverser le vieil ordre bourgeois qui suscite le mépris de cette époque que l’on retrouve à travers l’expression des conservateurs “soixante- huitard”.

L’ensemble est assimilé au “gauchisme”. Sans pour autant connaître le sens du mot “gauchisme”, il y lance différentes affirmations pour affaiblir ce qu’il reste à gauche, par conséquent Jean-Vincent Placé se place inexorablement dans le modèle néolibéral.

À ce jour, il est le Président du groupe Écologiste au Sénat et si EELV peut paraître à gauche sur l’échiquier politique, Jean-Vincent Placé de par ses différentes prises de position apparaît dans une logique de droite particulièrement dure. D’ailleurs, il s’est rapproché de la ligne de l’UDI.


Mais comme toutes personnes de droite, Jean-Vincent Placé se fait un malin plaisir de casser l’appareil syndical des luttes tout en tirant sur Jean-Luc Mélenchon. C’est exactement la pensée de Friedrich Hayek : Si nous voulons entretenir le moindre espoir d’un retour à une économie de liberté, la question de la restriction du pouvoir syndical est une des plus importantes .

Read more

La voiture électrique se confrontera très vite au problème du nucléaire en France

Comme vous le savez, je ne suis pas du tout favorable au nucléaire, car les déchets nucléaires sont un problème sérieux que les équipes de chercheurs n’ont pas su résoudre malgré la progression technologique dans ce secteur. Vous me direz, quel rapport entre la voiture électrique et le Nucléaire ? Vous savez pour qu’une voiture … Read more

L’élevage est responsable du réchauffement climatique et de certaines maladies

J’avertis le lecteur que cette démonstration reste un simple argumentaire. De ce fait, il n’engage que moi et n’impose rien à personne. Il contribue uniquement à faire avancer le débat sur une question particulièrement complexe. Ainsi, il est orienté vers une analyse économique et écologique du problème de la production industrielle de viande et de ses dérivés. Il a pour objectif de se questionner sur la transition écologique en particulier chez les industriels. Je prends également en compte le fait que les abattoirs comme d’autres usines de transformation de produits sont une source d’emplois non-négligeables notamment en période de crise. Matériellement, nous pouvons fermer des usines au risque de mettre des familles dans des difficultés financières très importantes. De ce fait, il semble nécessaire d’entamer un processus spécifique permettant une reconversion de ces usines vers un modèle plus éthique. C’est ce processus que je souhaite expliquer au travers de cet article.

Read more