L’écologie de luxe est vert émeraude.

L’écologie de luxe est vert émeraude.

L’artiste couvrait le matraqueur sans âme du Prince

Le temps de la reconversion est advenu.

Quel domaine d’apparence aux principes bien trop minces

Conviendra à notre intrigant si parvenu ?

Un riche ami du Dauphin aime le naturel.

Cela donne tant de lustre aux vains produits de luxe.

L’arriviste s’y entend bien en superficiel.

Son cher nouveau maître optimise en Benelux…

Quel bel entretien sur la verdure les attend…

Le sujet sera si pointu d’écologie :

Parler de tout, de rien et de l’environnement.

Les billets verts comme les prêts loin de nos prairies

Tomberont naturellement entre leurs mains,

Sans jamais se soucier de la jardinerie.

Sonnet de Patrice Leroux.

Voici encore un recrutement, aussi sublime qu’empressé, en Macronie : ce pays enchanté où un conseiller obscur récupère un poste de conseil factice en écologie publicitaire à la vitesse de la lumière, après avoir vilement aidé à couvrir les agissements du barbouze Alexandre Benalla.

Derrière cette histoire merveilleuse pour demeurés petits-bourgeois se cache une récupération affligeante voire sordide – Laquelle est encore un miracle du dieu Bernard Arnault, le parrain de l’Infant Emmanuel. Le fait évangélique brillant comme l’or dur est à lire sur le site de Médiapart :

https://www.mediapart.fr/journal/france/041019/bernard-arnault-recrute-l-ex-conseiller-special-demmanuel-macron?utm_source=global&utm_medium=social&utm_campaign=SharingApp&xtor=CS3-5

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire