La Dame du Nord est déboussolée.

Depuis longtemps, la cheftaine Martine Aubry se coltine une réputation extraordinaire au PS, celle de girouette soudaine par temps tempétueux et orageux. Pétries d’élégance surjouée, les huiles parisiennes la toisent avec un air narquois et goguenard dès que la diva lilloise se met à chanter comme si elle poussait une « gueulante ».

Ainsi, l’impératrice du septentrion jouait toujours la gauchiste acharnée devant les militants sincères lors des congrès nationaux de son défunt parti puis se ralliait sempiternellement à la dernière minute à l’alliance droitière des Jospin, Fabius, DSK et Hollande. L’ultime retournement de veste était outrancier de grossièreté formelle.

Pareille stratégie de pleurnicharde bougonne lui permettait d’obtenir facilement le verrouillage exclusif des postes nordistes au profit de ses affidés du marigot local.

La Flandre ouvrière, aujourd’hui abandonnée, ruinée et humiliée, était encore récemment un beau fromage pour les « forces de progrès », déjà totalement embourgeoisées…

Autrement dit, la « dictatrice » des bars à bière prenait les vrais adhérents de gauche pour des idiots utiles à sa main mise sur la rondelette Région des Hauts-de-France. Par pur esprit d’appareil, la Reine-mère cloisonnait fermement sa principauté polaire.

Comme le PS y est désormais mort et enterré, suite à ses innombrables trahisons sociales, ses baron(ne)s, en bon(ne)s carriéristes, se recyclent illico presto à LaREM car la surannée Passionaria de Lille a perdu de sa superbe et n’est donc plus rentable pour qui rêve d’un avenir radieux tout personnel autant qu’égoïste, et, bien sûr, le plus loin possible des tourments populaires…

À son image décatie d’autocrate hautaine, ces faux « socialistes » n’ont jamais été que de vrais petits-bourgeois empreints d’arrivisme.

Désormais, lesdits parvenus gardent la même marchandise frelatée mais ils changent seulement le nom de la boutique pour paraître tout nouveaux et tout beaux.

Ces gens-là veulent avoir l’air « sympatoche » devant les caméras mais le spectacle donné par ces apparatchiks professionnels est bien moche.

Bilan de la « Gôche » chez les ch’timis :

Rien de brillant ni même d’étonnant…

http://www.leparisien.fr/elections/municipales/municipales-l-ex-directrice-de-cabinet-de-martine-aubry-investie-par-lrem-a-lille-24-07-2019-8123259.php?fbclid=IwAR3C52i6rhF4AEouPcI4ij-vG_iJGC-jCmk31OHX4apSwVsgvdIE3IIblvw

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire