Une bombe à clous explose à Lyon : gardons notre sang froid !

Photo du suspect diffusé par les médias surement prise ... par un Nokia 3310

Une bombe à clous a explosé dans la ville de Lyon. Nous ne connaissons pas les motivations de l’auteur de cet acte. À ce stade, c’est la police judiciaire qui est saisie du dossier. Pour l’instant, parler d’une attaque terroriste, même si de nombreuses personnes le font, nous semble prématuré ; il est patent qu’il nous manque encore de nombreux éléments. Tant que nous ne connaîtrons pas les véritables motivations du responsable de cet acte, il sera difficile de le qualifier d’un attentat . Treize personnes ont été blessées, dont onze ont été transférées vers les hôpitaux environnants. Il n’y a aucun blessé grave. Ces évènements, plutôt que nous désunir, devraient renforcer notre solidarité.

Pour en revenir à l’objet lui-même, on pourra constater qu’il s’agit d’une vieille méthodologie qui remonte aussi loin que les bombes existent. Vu la technique utilisée, l’objectif n’était pas de faire des morts, mais plutôt de simples dégâts. Les différents documents et sites sur le web, rendent facilement réalisable, pour tout un chacun, ce type d’engin. On peut comprendre la colère de nombreuses personnes. Sur les réseaux sociaux, l’opposition s’attendait à un acte terroriste ou à un terrible incendie. La prophétie semble s’être réalisée. Il est vrai que l’éclatement d’une bombe la veille d’une fin de campagne soulève de nombreuses questions quant aux intentions dudit poseur. Les conspirationnistes vont envahir les réseaux sociaux, la coïncidence est trop belle pour ne pas faire l’objet de fiévreuses discussions. Les sceptiques, eux-mêmes, ne seront d’ailleurs pas en reste.

 



Partons de l’hypothèse première qu’il pourrait s’agir d’un musulman radicalisé. Il sera facile de démontrer une nouvelle fois le lien entre l’extrême-droite et l’islamisme. Il ne faut pas hésiter à affirmer haut et fort que l’extrême-droite est la seconde jambe de l’islamisme. Le plus important : les islamistes votent pour le Rassemblement national puisque ce dernier colle parfaitement à leur idéal. Imaginons qu’une guerre civile entre les non-musulmans et les musulmans éclate… Selon l’islamisme, elle obligerait les musulmans à retourner dans leurs pays d’origine qui appliquent le plus souvent la charia. L’hypocrisie de l’extrême-droite est de faire croire qu’elle combat l’islamisme alors qu’en réalité elle fait le lit de sa propagande. Plus la politique sera répressive vis-à-vis des musulmans, plus les islamistes se frotteront les mains. En effet, ils n’attendent que ça pour déverser leur haine sur les réseaux sociaux et critiquant le « pas-d-amalgame ». Pour eux, tous les musulmans sont les mêmes et ne sont, ni plus ni moins, que des suspects islamistes. La boucle est désormais bouclée. Toutefois, je tiens à rappeler, qu’il ne s’agit que d’une hypothèse qui n’a pas encore été vérifiée.

En seconde hypothèse, on pourrait supposer que cette personne est dérangée psychologiquement. C’est une possibilité à ne pas écarter. Si jamais cette piste était envisagée, l’extrême-droite se ferait une joie d’hurler au complot. Les complotistes ayant la fâcheuse tendance à se rassembler dans les parages de l’extrême-droite. La boucle est donc une nouvelle fois bouclée. On notera que quelles que soient les hypothèses retenues, les complotistes tenteront à chaque fois de les retourner à leur avantage. « L’opportuniste » de Jacques Dutronc n’est jamais bien loin. Lorsqu’on lâche les hyènes, elles sont capables de toutes les forfaitures du moment que cela sert leurs intérêts. Pendant qu’ils demandent un État liberticide, nous chantons « liberté ». Nous avons compris que nos désirs sont « désordres ». Contre le néolibéralisme, la lutte pour la liberté est un combat de tous les jours.

Demain, les médias mainstream parleront de cette bombe toute la journée. Or, les personnes qui s’y exprimeront ne seront ni plus ni moins que… les laquais du pouvoir en place. Ainsi, ils donneront leur avis sur le sujet avec des paroles allant dans le sens du parti de l’ordre. La #TeamMacron accuse déjà les Gilets jaunes d’être responsables de cette attaque du fait de l’épuisement des forces de l’ordre.

Une seule chose à retenir : gardons notre sang-froid. Il est certain que nous en saurons plus lorsque le soleil se sera levé à nouveau.



Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire