Le spectre de la gauche radicale hante les esprits

En quelques jours, nous avons eu le droit à deux insultes sur le premier parti de gauche en terme d’adhérents et le premier mouvement de gauche en terme de sympathisants. Il y a une peur de voir la gauche remporter davantage d’élus au Parlesment Européens. Les communistes tout comme les insoumis font tout deux une même campagne, même s’il est dommage que les militants entre les deux ne s’accordent pas sur une ligne de respect.

Le Rassemblement National à travers la voix de sa patronne a déclaré que la France Insoumise était en réalité la France Islamiste. Une telle attaque se doit d’être étayée par des preuves. En effet, c’est à celui qui accuse de démontrer ses propos. Or, manifestement, il s’agit d’une attaque ad hominem, cela démontre que le Rassemblement National est en train de perdre son sang froid. Mais aussi que le Rassemblement National est empêtrer dans une fake-news qui n’en dit pas son nom.



Pourtant, le Rassemblement National possède parmi sa liste une des personnes responsable du financement de Lafarge à Daesh. De plus, les attaques sur le fait que la France doit être une terre où les musulmans sont mal accueillis reprend textuellement la doctrine islamiste. Ce n’est pas vraiment pour rien si il y a quelques années, j’appelais la doctrine du mouvement du Front National : le daesho-lepénisme. À première vue, ce terme peut choquer les personnes non-politisées, mais il faut dire que le Front National et Daesh sont les deux faces d’une pièce de monnaie : l’un est pile et l’autre est face. Ainsi, le Rassemblement National sur la question de l’islamisme se comporte un peu comme Mister Jekyll and Mister Hyde. Le jour, le Rassemblement National combat l’islamisme et le djihadisme, le soir de chaque attentat, le Rassemblement National se réjouit indirectement en y exposant l’ensemble de sa haine. C’est exactement ce que veulent les djihadistes. Ils veulent créer une guerre civile religieuse. Alors, c’est qui les islamistes ? Le Rassemblement National. On peut désormais les appeler le Rassemblement Islamiste. Nous en avons le droit.

Le Rassemblement National parle également d’un « parti immigrationniste« . Pourtant force est de constater que la France Insoumise n’est pas Lutte Ouvrière. Lutte Ouvrière est parti trotskyste pèse environ 1,5% du suffrage électoral. Il s’agit de bien accueillir les réfugiés qui viennent sur notre territoire fuyant des pays en guerre ou pour des raisons climatiques. Il faut aussi souligner que l’immigration est aussi vieille que les premiers hominidés. Or, dans la patrie des droits de l’homme, du moins ce qu’il en reste après le passage d’Emmanuel Macron, le droit d’asile est sacrément restreint. Toutefois, un accueil ne souligne pas pour autant régulariser l’ensemble des réfugiés. Les droits de l’Homme (ou de l’être humain) seraient quelque chose d’immigrationniste. C’est pour cela que l’extrême-droite et l’internationale brune critique le droit-de-l »hommisme  Il s’agit de reprendre la dialectique de Donald Trump, de Mathéo Salvini ou encore de Bolsnaro sur les droits et libertés fondamentales. Or, la tradition de la France est celle d’une terre d’asile. Il s’agit de nier l’histoire. Pourtant, il ne faut pas oublier que le Rassemblement National a voté la loi Asile & Immigration avec La République en Marche. Il s’agit d’une loi très stricte en matière d’accueil des réfugiés. Pour autant, cela ne suffit pas au Rassemblement National, ils sont dans la surenchère identitaire. Mais, est-ce moral de laisser un réfugié mourir de froid dans les Alpes ou de laisser volontairement se noyer des réfugiés en recherche d’un monde meilleur ? L’argumentation du chômage et de la pauvreté sont bidon pour limiter celui-ci. En effet, c’est le capitalisme à travers le néolibéralisme qui entraîne une augmentation de la pauvreté. Vu le programme du Rassemblement National, il n’est pas Le Rassemblement National parle également d’un « parti immigrationniste« . Pourtant force est de constater que la France Insoumise n’est pas Lutte Ouvrière. Il s’agit de bien accueillir les réfugiés qui viennent sur notre territoire fuyant des pays en guerre ou pour des raisons climatiques. Il faut aussi souligner que l’immigration est aussi vieille que les premiers hominidés. Or, dans la patrie des droits de l’homme, du moins ce qu’il en reste après le passage d’Emmanuel Macron, l’accueil devient une obligation. Toutefois, un accueil ne souligne pas pour autant régulariser l’ensemble des réfugiés. Les droits de l’Homme (ou de l’être humain) seraient quelque chose d’immigrationniste. C’est pour cela que l’extrême-droite et l’internationale brune critique le droit-de-l »hommisme  Il s’agit de reprendre la dialectique de Donald Trump, de Mathéo Salvini ou encore de Bolsnaro sur les droits et libertés fondamentales. Or, la tradition de la France est celle d’une terre d’asile. Il s’agit de nier l’histoire. Pourtant, il ne faut pas oublier que le Rassemblement National a voté la loi Asile & Immigration avec La République en Marche. Il s’agit d’une loi très stricte en matière d’accueil des réfugiés. Pour autant, cela ne suffit pas au Rassemblement National, ils sont dans la surenchère identitaire. Mais, est-ce moral de laisser un réfugié mourir de froid dans les Alpes ou de laisser volontairement se noyer des réfugiés en recherche d’un monde meilleur ? L’argumentation du chômage et de la pauvreté sont bidon pour limiter celui-ci. En effet, c’est le capitalisme à travers le néolibéralisme qui entraîne une augmentation de la pauvreté. Vu le programme du Rassemblement National, il n’est pas question de sortir du capitalisme et encore moins du néolibéralisme. Dans son programme, le Rassemblement National est pour un néolibéralisme à la carte. Autant dire que si jamais, il arrivait au pouvoir le taux de pauvreté et de chômage ne cesserait de croître. Bref, une nouvelle fois, c’est une attaque ad hominem. Le Rassemblement National n’a aucune argumentation.



Le Parti Communiste Français n’est pas en reste. En effet, l’animateur Daniel Riolo a posé une question rhétorique en affirmant que ceux derniers avaient collaboré avec les nazis. Une insulte et un révisionnisme historique. Dans un post personnel, Daniel Riolo affirmait « chier sur les communistes ». Il voulait dire qu’il chie sur les résistants. Des personnes comme lui auraient voté Pétain et les pleins pouvoirs et auraient soutenu l’ensemble des mesures antisémites. Pour de tels propos, il mériterait de passer devant un tribunal dans la même salle que Robert Faurisonn.

Mais il y a une chose de plus grave Daniel Riolo exécute une deuxième fois des camarades comme Guy Moquet. Souvent on ressort le pact germano-soviétique comme argument d’autorité sans prendre conscience que les étudiants communistes ont été les premiers à manifester pour désapprouver l’occupation des soldats de la Wehrmacht le 11 mai 1940. et cela bien avant la rupture du pact entre les nazis et les soviétiques. Pour ce premier act de résistance, de nombreux étudiants communistes furent fusillés. Sur l’ensemble de l’occupation, près de 5000 communistes ont perdu de leur vie dans la lutte contre le nazisme. Des personnes comme Daniel Riolo auraient soutenu le nazisme au nom de l’ordre public des personnalités comme Jacques Doriot, mais aussi la Rafle du Vel d’Hiv’. Si l’antispécisme est quelque chose de mauvais. Jean-Paul Sartre disait à propos des cas comme lui : « Tout anticommuniste est un chien ». Il n’avait pas tord. On sent la panique chez les néoconservateurs. Le spectre du communisme peut se renouveler et planer sur la France. L’œuvre de Rosa Luxemburg est à nouveau lu dans les cercles communistes témoigne du renouveau du communisme. Toutefois, il convient de souligner que les analyses de Karl Marx et de Friedrich Engels restent intoprels. Daniel Rolio a du pain sur la planche, ce sont des milliers de communistes qu’il vient d’insulter. Cela se résume à une attaque ad hominem. Il n’a aucun argument pour valider ses thèses. Dans le même temps, le journal de Dassault essaye d’enterrer le Parti Communiste Français en y voyant la fin. Toutefois, pour un parti en train de mourir, il est prêt d’atteindre les 5%. Est-ce cela la mort d’un parti politique ? Les réactionnaires veulent enterrer une idée politique, mais une idée se transmet et se transforme. Ils ont auront du mal à enterêr le communisme. D’autant que la nouvelle génération rêve d’une révolution de classe contre la classe dominante. Affaire à suive.



Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire