Donald Trump et la NRA sont responsables du massacre du lycée de Santa Fe

Il y a environ deux semaines, Donald Trump lançait un discours d’amour à la NRA, le lobby des armes. Il expliquait que pour faire face aux fusillades, il fallait d’avantage d’armes. Pourtant, plus les armes en circulation sont nombreuses, plus il y a des fusillades et des massacres.

Dans le lycée de Santa Fé, dix personnes ont été tuées et dix autres blessées. L’un des responsables de ce massacre s’est servi directement dans les armes de son père. Le lobby de la NRA continuera d’affirmer que “les êtres humains tuent, mais pas les armes”. Pourtant la liberté de circulation des armes favorise les carnages, les homicides tout comme les accidents [1].

Taux pour 100 000

Accidents

Suicides

Homicides

Canada (1994-95)

0,1

3,2

0,5

France (1992-94)

0,1

5,1

0,4

États-Unis (1995)

0,5

7,0

5,9

Dans ce contexte, défendre le droit des armes de manière absolue et radicale sur le fondement du deuxième amendement. Il dit : “Une milice bien réglée, étant nécessaire à la sécurité d’un État libre, le droit du peuple de garder et de porter des armes, ne doit pas être violé“. Il a été voté le 15 décembre 1791 soit près de 227 ans. L’amendement reste inadapté par rapport à son environnement actuel. La situation en matière de sécurité n’était pas la même qu’à la fin du XVIIIème siècle. En effet, la question des “milices privée” ouvre de manière intrinsèque la “privatisation” d’un service régalien fédéral comme au niveau des différents états. Dans le cas présent, l’abrogation ou la modification de l’amendement pourrait avoir des effets bénéfiques sur l’ensemble de la population, notamment dans la prospérité et une augmentation du niveau de vie. La “Droite Alternative” ne semble guère vouloir sortir de ces deux évènements. En effet, elle se mobilise pour l’organisation de “milices privées” pour concurrencer l’état fédéré et l’état fédéral. Il y a d’une certaine manière un refus de s’intégrer selon les différentes normes actuelles. Ce sont des personnes marginales et se situant de facto en marge de la société.

Tout de même, lorsque l’on compare le nombre d’homicides pour 100 000 habitants, on constate qu’il existe une plus grande question d’insécurité aux États-Unis d’Amérique qu’en France ou Canada. En 2017, les États-Unis d’Amérique avaient un taux de morts par balle 55 fois supérieure à celui de la France. Malgré l’insécurité ambiante aux Etats-Unis d’Amérique liée à la vente et à la circulation des armes, les partisans de la liberté de posséder une ou plusieurs armées s’inscrit dans

le droit aux armes est donc un droit « naturel », comme l’indique le titre d’un article de Sheldon Richman, de la Future of Freedom Foundation : « le droit à la vie équivaut au droit de posséder des armes à feu » (Hornberger et Ebeling 39) [2]

Le carnage du lycée de Santa Fé a certes été réalisé par deux personnes, mais les principaux responsables se trouvent à la tête de la NRA

La NRA contribue bien sûr généreusement au fonds de campagne de nombre de Républicains (et aussi de quelques Démocrates), mais avant tout, elle fait circuler l’information. [3]

Mais aussi

la spécificité du problème des armes aux États-Unis apparaît clairement : si l’on y meurt plus par balle, ce n’est pas tant qu’on s’y suicide plus de cette manière, c’est surtout qu’on y assassine plus. [4]

Donald Trump, l’un des responsables de cette tuerie a déclaré sur Twitter : “Fusillade à l’école au Texas. Les premiers rapports n’ont pas l’air bon. Que Dieu bénisse tout le monde !. Combien de Colombine et de tueries faudra-t-il pour que la NRA et ceux qui les soutiennent soient reconnus comme des complices dans ces crimes atroces ?

Notes

[1] Belin Célia, « National Rifle Association : la toute-puissance en équilibre », Hérodote, 2013/2 (n° 149), p. 115-128. DOI : 10.3917/her.149.0115. URL : https://www.cairn.info/revue-herodote-2013-2-page-115.htm

[2] Combeau Didier, « Les Américains et leurs armes. droit inaliénable ou maladie du corps social ? », Revue française d’études américaines, 2002/3 (no93), p. 95-109. DOI : 10.3917/rfea.093.0095. URL : https://www.cairn.info/revue-francaise-d-etudes-americaines-2002-3-page-95.htm

[3] Idem

[4] Id.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x