Si Fillon gagne les législatives, Sens Commun serait au gouvernement

François Fillon a beau tenté tant bien que mal de se présenter comme un défenseur de la laïcité, ce dernier a affirmé « Et pourquoi pas ? » à la question de la possibilité de la présence du groupe « Sens Commun » à son hypothétique gouvernement.

Il justifie que chez Sens Commun font

partie des hommes et des femmes qui sont des Français fiers de leur pays, attachés à leurs traditions, pour lesquels j’ai beaucoup de respect

On peut se demander jusqu’où peut aller la question des traditions. Les traditionalistes mélangent ouvertement le catholicisme et la politique en promouvant des positions particulièrement rétrogrades. Le conservatisme à la Française tend à affirmer que la religion qui fut majoritaire doit être imposé à tous, alors que la majorité (64%) des personnes se déclare comme non-croyant. Il s’agit d’une fuite en avant contre le processus historique d’émancipation des personnes. Dans de nombreuses luttes, les conservateurs se sont accrochés à des valeurs rétrogrades qui forgent leur propre identité. La question du refuge de la religion pour promouvoir une politique austère s’inscrit parfaitement dans le cadre de la société que François Fillon prône. L’excès de rigueur, l’excès de religion conduit inexorablement à la trahison profonde du concept de la laïcité, pilier des sociétés démocratiques, mais aussi pour le prolétariat.

La question du patriotisme, du nationalisme ne peut tomber sur le fait de détruire de nombreuses luttes comme le mariage homosexuel, mais aussi sur la séparation des religions et de l’état. Des personnes qui pensent que la France est « fille aînée de l’église » ne peuvent qu’admettre que la solution pour faire à la crise systémique/structurelle du capitalisme se traduit par un retour en arrière.

En même temps, il faut noter que Sens Commun participe à l’effort financier du parti « Les Républicains » en redistribuant une partie de ses cotisations dans le cadre d’une convention signée entre les deux organismes. Il serait tout à fait normal que François Fillon remercie cet effort par un poste au gouvernement. Dans le cadre de l’association ouvertement hostile au mariage homosexuel, on peut se demander si « le Ministère des Familles, de l’Enfance et des Droits des femmes » n’est pas en ligne de mire pour promouvoir une vision traditionnelle de la famille : un père, une mère, plusieurs enfants.

François Fillon affirme que

une partie des commentateurs et des élites politiques de classer les Français et de jeter une forme de discrédit sur certains d’entre eux

Ressortir la question des élites politiques pour classer les Français alors que dans le fond, son parti politique, tout comme idéologie les classent d’une certaine manière qui tend à déstructurer l’ensemble des classes populaires, les étrangers au profit d’une bourgeoisie rapace et avide de pouvoir.

Laisser un commentaire