La polémique de #TelAvivSurSeine est sans fondement

Tel-Aviv-sur-seine-Paris-PlageAujourd’hui, l’évènement #TelAvivSurSeine connaît une polémique sur les réseaux sociaux. Différents groupes considèrent Tel-Aviv comme la représentation de l’État Hébreux et de facto, le gouvernement très conservateur de Benjamin Netanyahu.

De plus, soyons réaliste l’évènement ne va pas s’éterniser non plus. Il aura qu’une journée. L’antisémitisme s’est pourtant largement diffusé (ici et ici) sur Twitter. Pourtant,  l’antisémitisme a aussi pris ses aisances au sein de ce qu’ils appellent la « gauche ». Ces gens-là devraient avoir honte, ils insultent la « gauche » en insultant les gens comme ils l’ont fait. Les réactionnaires ont une peau de caméléon. Les détracteurs s’en sont pris à l’évènement en utilisant la mort du petit Ali Saad Dawabcheh et ses parents, dont le père est décédé des suites de ces blessures, il y a quelques jours. En effet, ils ont oublié que des manifestations ont eu lieu pour condamner cet attentat.

Marx soulignait dans le manifeste du Parti Communiste :

La bourgeoisie vit dans un état de guerre perpétuel; d’abord contre l’aristocratie, puis contre ces fractions de la bourgeoisie même dont les intérêts entrent en conflit avec le progrès de l’industrie, et toujours, enfin, contre la bourgeoisie de tous les pays étrangers.

La lutte entre bourgeoisies, on la voit par la volonté de la bourgeoisie réformiste et chauvine de freiner des deux pieds afin d’opposer la France et Israël sur des dossiers qui n’en sont pas. Alors que les deux pays peuvent avoir de très bonnes relations culturelles entre elles tout en n’étant pas d’accord sur la résolution du conflit israélo-palestinien.

De plus, on ne peut pas promouvoir une politique progressiste et avoir des épines dans le pied. L’infection génère à la fin une septicémie et entraine la mort. De ce fait, l’épine, plus vite, elle est retirée, plus vite, on peut repartir sur des bonnes bases. Comment faire ? En dénonçant l’attitude des personnes qui se considèrent de Gauche, et qui vocifèrent la propagande d’Edouard Drumont.  La politique est violente, vaut être mieux à contre-courant et être contre vent et marées que l’inverse pour pouvoir affirmer complétement son idée politique.

De par les tweets que j’ai envoyé et mon CDJ (Le Con Du Jour qui est à la base fait pour taper sur tous les obscurantismes), nombreux Israéliens (dont des pro-israéliens) m’ont remercié d’avoir dénoncé l’antisémitisme et par ailleurs d’avoir pris la défense d’Israël (ce qui est particulièrement abstrait pour un communiste). C’est bel et bien, la première fois que cela m’arrive. Mais, on ne peut point laisser passer l’antisémitisme.

Venant sur le fond du problème, alors que la polémique a secoué toute la caste politique, les leaders du PG, le NPA, le BDS, des groupuscules d’extrême droite, etc. ont demandé à la mairie de supprimer l’évènement. C’est une bêtise qui fait amplifier la haine, et qui ne résout en rien le conflit. En effet, l’État d’Israël et la ville de Tel-Aviv sont deux entités administratives entièrement différents, tout comme Paris n’est pas la République Française. La ville de Paris est entièrement indépendante de l’État.  La pression a augmenté d’un coup, mais le vérin n’a pas cédé. La maire de Paris, Anne Hidalgo, membre du Parti dit « socialiste » a déclaré pour essayer de clore le débat : « La ville n’envisage pas d’annuler cet événement uniquement festif et culturel ». Mais cela ne sera pas suffisant pour faire taire les opposants. Ces derniers ont prévu des manifestations afin de bloquer l’évènement culturel. Toutefois, au vu du caractère de leur manifestation : 1/ soit elle sera interdite par arrêté préfectoral, 2/ La manifestation sera intégralement encerclé dès le départ, afin d’éviter tout mouvement dangereux.

Enfin, en terme de stratégie, les opposants ont permis une publicité considérable de l’évènement.

Laisser un commentaire