La voiture électrique se confrontera très vite au problème du nucléaire en France

500_f_56402933_ufcbikccl7tpsynbngyypwomtqro9o3tComme vous le savez, je ne suis pas du tout favorable au nucléaire, car les déchets nucléaires sont un problème sérieux que les équipes de chercheurs n’ont pas su résoudre malgré la progression technologique dans ce secteur. Vous me direz, quel rapport entre la voiture électrique et le Nucléaire ? Vous savez pour qu’une voiture électrique puisse circuler, une production électrique est nécessaire, c’est elle qui recharge les batteries de la voiture en question. La proposition de loi facilitant le déploiement d’un réseau d’infrastructures de recharge de véhicules électriques sur l’espace public est une innovation.

La voiture électrique ne laisse derrière elle aucun gaz d’échappement, c’est pour cela que la voiture est considérée comme propre pour une large part de la population. Or, trois avis publiés par le jury de déontologie publicitaire (JDP), jeudi 26 juin, ont considéré que l’on ne peut qualifier la voiture électrique comme « écologique » ni « propre », en référence aux campagnes de publicité pour Autolib‘ à Paris et Bluely à Lyon, et Zoé de la marque Renault.

En France, le problème du Nucléaire avait été reposé avec l’augmentation des climatisations.

En effet, il me parait plus qu’évident que les bornes électriques doivent produit avec l’énergie renouvelable, cela permettrait de garantir des voitures d’avoir le maximum d’impact sur l’environnement. La voiture électrique et la transition écologique suivent la même route, la même logique. L’un sans l’autre n’est pas conciliable. Nous devons dépasser certain cap de frustration politique.

0 0 vote
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x